Mes livres

De Bic

JBC-Clavis, Hasselt, 2018.

Méditations heureuses sous un cerisier du Japon

Marabout, Paris, 2018.
L’univers de Grégoire s’effondre le jour où Lorena le quitte. Pour se reconstruire, il va devoir trouver un sens aux gestes du quotidien.
Au cours de ses méditations, « accompagné » par un cerisier du Japon, il apprend que la sérénité résulte d’un subtil équilibre entre les ombres et la lumière. Après sa terrible rupture, il retrouve la confiance et l’amour.
Ne cherchez pas dans ce livre une histoire à rebondissements qui vous tienne en haleine… Au fil
 de ses pages, vous suivrez Grégoire dans sa quête de lui-même. De silence en silence, d’émerveillement en émerveillement, de moments de doute en moments 
de grâce, il apprend à vivre avec conscience les événements de la vie de tous les jours.
Par la voix de Grégoire, Frank Andriat nous parle, avec 
la sensibilité et la délicatesse qu’on lui connaît, de nos vies fragiles en quête d’amour et de lumière.

La Miss

Mijade, Namur, 2018.
Alice et Clément déménagent une nouvelle fois. Bérénice, leur mère, dépense plus d’argent qu’elle n’en gagne et s’occupe davantage de ses concours de Miss que de ses enfants. Depuis qu’ils se sont installés dans leur nouvelle maison, des vols sont commis dans le village. Certains n’hésitent pas à les désigner comme coupables. Comment échapper au piège que des personnes peu scrupuleuses leur tendent ? Comment prouver leur innocence alors que tout les accuse ? Clément, quatorze ans, se bat contre les ragots et les factures impayées : il lui faudra du courage pour faire éclater la vérité.
Un roman policier psychologique, intense et rigoureux, écrit par Frank Andriat et André-Paul Duchâteau, maître du policier, célèbre internationalement grâce au succès de son héros Ric Hochet dont 78 albums ont été dessinés par Tibet.

Ta mort comme une aurore

La Renaissance du Livre, Waterloo, 2018.
Le jour de la mort de sa mère, Brice, quarante-trois ans, né de père inconnu, est sans espoir. Plongé dans la douleur de son deuil, il rencontre des femmes qui remettent sa vie en question : Nuray, la belle infirmière, Naïma, la bibliothécaire admiratrice de l’œuvre d’Ernesto Sabato, et Albina, l’étudiante qui vend ses charmes dans le quartier de la gare.
Parallèlement à son histoire, se développe celle de Vladimir Lepitre, un homme détestable et sans scrupules.
Un suspense psychologique mené avec douceur jusqu’à la surprise finale. Dans ce roman écrit avec finesse et élégance, l’amour croise la folie et le désespoir.

Les aventures de Bob Tarlouze. T6. Le pote aux roses

Ker éditions, Hévillers, 2018.
Bob se recueille dans un cimetière de Lorraine. Il vient de perdre son père, victime d’un mélange d’Orval et d’ecstasy.
Qui est cet homme qui vient déposer des roses sur la tombe de Johnny ? Quel mystère son père entretenait-il ? Bob s’étonne que celui-ci puisse laisser derrière lui des regrets éternels.
Une nouvelle aventure de Bob qui se décline avec humour… et amour ! Bob y rencontre enfin la fille de ses rêves : avec Camille, la vie lui sourit et il devient un enquêteur encore plus efficace.

Le bonheur est une valise légère

Marabout, Paris, 2017.
Editions de La Loupe, Guérande, 2018. (Edition en grands caractères)
Marabout poche, 2018.

La semeuse de mots doux

Renaissance du Livre, Waterloo, 2017.
Au fil d’une analyse, Clément tente de comprendre ce qui a dérapé dans sa vie. Il a besoin de reconstituer le puzzle de son existence pour retrouver l’équilibre.
Nour, sa fille de quinze ans, est une porteuse de lumière. Elle l’accompagne de sa joie lorsqu’il rencontre Sophie et son petit Enzo. Ensemble, ils vont composer une nouvelle famille, mais, pour réussir ce pari, Clément doit avoir le courage d’affronter Justin, ce père qu’il n’a pas connu et que sa mère lui a toujours présenté comme un monstre.
Petit à petit, les secrets se dévoilent et offrent de transformer les orages en éclaircies.
Un roman sans concession où l’auteur parle de nos fragilités et du plaisir de se retrouver soi, malgré les obstacles qui parsèment le chemin du bonheur.

Les aventures de Bob Tarlouze. T5. Un petit pain au chocolat

Ker, Hévillers, 2017.
La superbe Célia Flamme invite l’écrivain Fernand Père dans le théâtre fraîchement rénové de son lycée.
Quand Mohamed propose à l’auteur de l’aider à finir ses jours en Polynésie, Bob et lui ne se doutent pas qu’ils mettent le doigt dans un terrible engrenage.
Cette fois, la mort rôde. Bob devra compter sur un petit pain au chocolat pour le tirer de ce mauvais pas.

Papy de neige

unnamedRenaissance du Livre, Waterloo, 2016.
Parfois, il suffit d’un bonhomme de neige pour mieux comprendre la vie. Et du même bonhomme pour aborder la terrible question de la mort. Un enfant apprivoise la disparition de son grand-père et reconstruit son souvenir dans des flocons de neige qui se transforment en lumière. Un livre plein de douceur et de tendresse qui fait fondre la tristesse. Accompagnant savoureusement le texte de l’auteur, les lumineuses illustrations de Sarah Parmentier ouvrent au rêve et à l’émerveillement. A partir de six ans.

Un sale livre

unnamedMijade, Namur, 2016.
Prix Enlivrez-vous en mai 2017.
Prix des Dévoreurs de Livres (Eure) 2017.
Sélection au Prix Atout Lire (Ville de Quint-Fonsegrives) 2017-2018.
Sélection au Prix départemental du roman jeunesse #lirejeune47
Sélection au Prix des Lycéens de Villeneuve-sur-Lot 2017.
La prof de français propose à ses élèves un roman qui provoque le débat. Justine le trouve génial, mais il choque son père. Tristan, grand lecteur, émet des réserves à son propos, mais la belle Amalia l’adore. Le sujet est dur, le ton très réaliste : les réfugiés syriens ne sont pas les bienvenus pour tout le monde. Rien, Nadir est décidément un sale livre dont aucun lecteur ne sort indemne. Jusqu’à ce que son auteure vienne au collège pour témoigner de son terrible parcours. Jusqu’à ce que la fiction rejoigne la réalité et rencontre l’amour. Un nouveau roman tout en nuances, une réflexion sur la littérature et sur le monde.