Ta mort comme une aurore, Renaissance du Livre

Le jour de la mort de sa mère, Brice, quarante-trois ans, né de père inconnu, est sans espoir. Plongé dans la douleur de son deuil, il rencontre des femmes qui remettent sa vie en question : Nuray, la belle infirmière, Naïma, la bibliothécaire admiratrice de l’œuvre d’Ernesto Sabato, et Albina, l’étudiante qui vend ses charmes dans le quartier de la gare.
Parallèlement à son histoire, se développe celle de Vladimir Lepitre, un homme détestable et sans scrupules.
Un suspense psychologique mené avec douceur jusqu’à la surprise finale. Dans ce roman écrit avec finesse et élégance, l’amour croise la folie et le désespoir.
On en parle

Posted in Nouveautés. RSS 2.0 feed.